terres d'argonne

société historique et culturelle de Varennes-en-Argonne et de ses environs


Poster un commentaire

Exposition itinérante consacrée à Lucien Jacques : Saint-Mihiel, Verdun, Sainte-Ménehould

Venez découvrir ce Varennois humaniste, épris de liberté, captivé par tous les arts, peintre-poète, découvreur et plus fidèle ami de Jean Giono.

Il a effectué son service militaire à Saint-Mihiel et a vécu les batailles d’Argonne et de Verdun durant la Grande Guerre.

A Paris, en Bretagne, en Provence, il a côtoyé de nombreux artistes qui ont marqué de leur empreinte les milieux artistiques et littéraires de la première moitié du vingtième siècle : Bernard buffet, Isadora Duncan, Walker Evans, André Gide, Charles Vildrac,…  « Lucien Jacques, peut-être le dernier aquarelliste, mais sans doute le meilleur, sinon le premier, continuait à peindre l’oasis où il avait trouvé soleil et hospitalité » (Jacques Prévert, 1959).

– A Saint-Mihiel, exposition salle des mariages du 14 au 24 juillet, inauguration et conférence le samedi 15 juillet à 17 h 30.

– A Verdun, exposition à l’Hôtel des Sociétés du 26 juillet au 2 août, inauguration et conférence le vendredi 28 juillet à 17 h 30.

– A Sainte-Ménehould, à la mairie, exposition du 4 au 12 août, inauguration le 4 août à 17 h 30, conférence le 11 août à 18 heures.

Conférences par M. Jacky Michel, président de l’association des Amis de Lucien Jacques.

Pour en savoir plus sur Lucien Jacques, reportez-vous aux articles parus dans plusieurs numéros de Terres d’Argonne.

 

 

Publicités


Poster un commentaire

Sur les traces du peintre Alfred Renaudin – Verdun 3 juin 2016

Le 3 juin, soit 150 ans jour pour jour après la naissance d’Alfred Renaudin, une vingtaine de membres de l’association qui pérennise sa mémoire se sont retrouvés à Verdun, au coeur des célébrations du centenaire de la bataille. La première étape a conduit les participants à la mairie de Verdun où ils ont été chaleureusement accueillis par Pierre Jacquinot et Marie-Jeanne Dumont, adjoints au maire. La visite du salon d’honneur et du musée de l’hôtel de ville guidée par Michel Blanchet, chef du protocole depuis 40 ans, a permis aux visiteurs de découvrir les richesses de la capitale de la Paix sous l’angle de la Grande Guerre. De nombreuses archives sont encore exploitées afin de permettre la présentation d’expositions. Ce qui a particulièrement retenu l’attention du groupe, ce sont les quatre tableaux d’Alfred Renaudin ornant les murs et représentant Verdun d’avant-guerre et Gerbéviller, la martyre. C’est d’ailleurs le président de l’association, Olivier Béna, qui avait permis il y a plusieurs années d’identifier ces deux derniers car beaucoup pensaient qu’il s’agissait aussi des ruines de Verdun. Alfred Renaudin, témoin authentique de son temps, avait mis en couleurs l’avant et l’après bataille de Verdun offrant ainsi de véritables sources ethnologiques.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Quatre tableaux d’Alfred Renaudin ornent les murs de l’hôtel de ville, ils représentent Verdun d’avant-guerre et Gerbéviller, la martyre. C’est d’ailleurs le président de l’association, Olivier Béna, qui avait permis il y a plusieurs années d’identifier ces deux derniers car beaucoup pensaient qu’il s’agissait aussi des ruines de Verdun. Alfred Renaudin, témoin authentique de son temps, avait mis en couleurs l’avant et l’après bataille de Verdun offrant ainsi de véritables sources ethnologiques.À cette occasion deux autres tableaux appartenant à des collectionneurs privés ont été présentés par leurs propriétaires : les quais de Verdun et le canal Saint-Airy  en 1913, dont un tableau presque similaire est accroché sur les murs du salon d’honneur de la mairie. Un échange de cadeaux a permis à Olivier Béna de remettre aux édiles le catalogue de l’exposition qui s’était tenue au Château des Lumières à Lunéville dans le courant de l’été dernier et qui avait été consacrée au peintre paysagiste lorrain. Rappelons que Terres d’Argonne (bulletin n° 3, avril 2011) s’était fait l’écho du séjour du peintre en 1903 à Varennes-en-Argonne pour peindre plusieurs tableaux de la localité dont l’un a été exposé au salon de 1904 à Paris. C’est Michel Godard, membre du comité de l’association des Amis d’Alfred Renaudin qui avait concocté cette journée annuelle de retrouvailles. Après un déjeuner à l’abri des pèlerins, les participants se sont rendus à la nécropole nationale de l’Ossuaire de Douaumont, symbole de l’amitié franco-allemande récemment commémorée. Pour terminer la journée, tous ont rejoint le Mémorial de Verdun, fraîchement rénové et inauguré.

Ce diaporama nécessite JavaScript.