terres d'argonne

société historique et culturelle de Varennes-en-Argonne et de ses environs


Poster un commentaire

5ème festival de musique en Terres d’Argonne

Le temps de l’amour … et de l’humour

La magie a opéré samedi et dimanche dans l’église Notre-Dame de Varennes, et la foule des grands jours s’était déplacée pour assister aux deux concerts d’exception organisés par l’association Terres d’Argonne. Le premier était placé sous le signe de l’amour sous toutes ses formes : à l’alto avec Arthur Bedouelle, au saxophone avec Olga Petuhova, au piano avec Miren Adouani, qui ont accompagné Sylvie Bedouelle, mezzo-soprano, laquelle a enchanté le public avec des lieder, des mélodies et des  extraits d’opérettes dans le répertoire de Schumann, Brahms, Mahler, Tchaïkovsky, Bizet, Offenbach, Fauré, Satie, Charles Aznavour et Edith Piaf.

Le programme de dimanche était consacré aux fantaisies humoristiques avec d’abord la Fantaisie de Demersseman (saxophone et piano), l’Andante et le Rondo hongrois de Weber, la « Valse du petit chien » de Chopin (piano), le « Vol du bourdon » de Rimsky-Korsakov (saxophone et piano), ainsi que des petites pièces de Poulenc et de Saint-Saëns chantées par Hélène Connan accompagnée au piano par Miren Adouani.

Puis c’est le « Carnaval des animaux » de Saint-Saëns, une suite de 14 petites pièces se suivant  comme un défilé d’animaux sur des musiques très différentes qui ont déclenché des tonnerres d’applaudissements, et enfin, la troupe du Temps des copains, accompagnée par tous les musiciens, a chanté « Le lion est mort ce soir », chanson populaire africaine dans la version reprise par Henri Salvador, « Il en faut peu pour être heureux », de Terry Gilkyson et « La cigale et la fourmi » de Charles Trenet.

Est Républicain 16072016 - 5ème festival de musique en Terres d'Argonne

Est Républicain 16072016 – 5ème festival de musique en Terres d’Argonne

Les  répétitions

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La masterclass

En prélude à ses concerts, vendredi soir,  après les répétitions avec les artistes, Miren Adouani, enseignante au Conservatoire d’Annecy, avait  donné une masterclass à plusieurs musiciens amateurs qui avaient travaillé en amont des pièces pour piano, comme par exemple le « Nocturne n° 3 » de Chopin ou  « L’isle joyeuse » de Debussy.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les concerts du samedi 9 et dimanche 10 juillet :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités


Poster un commentaire

Exposition des Amis des Arts de l’Argonne et sortie du livre « Villes et Villages de l’Argonne »

Les peintres de l’association les Amis des Arts de l’Argonne ont exposé leurs toiles samedi et dimanche 25 et 26 juin  à la salle polyvalente de  Varennes.

Le  vernissage de l’exposition s’est déroulé devant une assistance nombreuse.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Leurs tableaux figurant les cent-soixante-dix-huit communes de l’Argonne ont été accrochés durant le week-end à la vue du public.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Retrouvez les dans le livre Villes et Villages de l’Argonne édité par Terres d’Argonne et préfacé par Jacques Hussenet auteur de Argonne 1630-1980.

 

A ces artistes peintres, se sont  joints une vingtaine d’artisans d’art et des ateliers : dentelle au fuseau, broderie, gravures, linogravures, reliures, dorures sur tranche…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un atelier était consacré aux jeunes élèves de l’atelier de peinture.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Plusieurs artistes ont été oubliés, qu’ils veuillent bien nous pardonner. Il faut dire que nos reporters photographes ont été impressionnés par la diversité et la qualité des réalisations. Un moment d’échange entre amateurs d’art.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 


Poster un commentaire

5ème festival de Musique en Terre d’Argonne samedi et dimanche 9 et 10 juillet 2016 Varennes-en-Argonne

Le 5ème festival de Musique en Terre d’Argonne sera cette année placé sous le signe de l’amour (samedi 9 juillet) et de l’humour (dimanche 10 juillet).

Au programme du premier concert : l’amour sous toutes ses formes, à l’alto, au saxophone, au piano, et avec la chanteuse Sylvie Bedouelle (lieder, mélodies, extraits d’opérettes pour mezzo-soprano),… dans le répertoire de Schumann, Brahms, Mahler, Tchaïkovsky, Bizet, Offenbach, Fauré, Satie, Charles Aznavour et Edith Piaf.

Le programme de dimanche sera consacré aux fantaisies humoristiques telles la valse du petit chien, le vol du bourdon, et surtout le carnaval des animaux de Saint-Saëns, … et d’autres pièces chantées et accompagnées par les instrumentistes qui interprèteront Weber, Chopin, Rimsky-Korsakov, Poulenc, Saint-Saëns, Henri Salvador, Terry Gilkyson et Chrles Trenet.

Deux concerts à ne pas manquer.

 

5ème festival de Musique en Terre d'Argonne - Varennes-en-Argonne

5ème festival de Musique en Terre d’Argonne – Varennes-en-Argonne


Poster un commentaire

Sur les traces du peintre Alfred Renaudin – Verdun 3 juin 2016

Le 3 juin, soit 150 ans jour pour jour après la naissance d’Alfred Renaudin, une vingtaine de membres de l’association qui pérennise sa mémoire se sont retrouvés à Verdun, au coeur des célébrations du centenaire de la bataille. La première étape a conduit les participants à la mairie de Verdun où ils ont été chaleureusement accueillis par Pierre Jacquinot et Marie-Jeanne Dumont, adjoints au maire. La visite du salon d’honneur et du musée de l’hôtel de ville guidée par Michel Blanchet, chef du protocole depuis 40 ans, a permis aux visiteurs de découvrir les richesses de la capitale de la Paix sous l’angle de la Grande Guerre. De nombreuses archives sont encore exploitées afin de permettre la présentation d’expositions. Ce qui a particulièrement retenu l’attention du groupe, ce sont les quatre tableaux d’Alfred Renaudin ornant les murs et représentant Verdun d’avant-guerre et Gerbéviller, la martyre. C’est d’ailleurs le président de l’association, Olivier Béna, qui avait permis il y a plusieurs années d’identifier ces deux derniers car beaucoup pensaient qu’il s’agissait aussi des ruines de Verdun. Alfred Renaudin, témoin authentique de son temps, avait mis en couleurs l’avant et l’après bataille de Verdun offrant ainsi de véritables sources ethnologiques.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Quatre tableaux d’Alfred Renaudin ornent les murs de l’hôtel de ville, ils représentent Verdun d’avant-guerre et Gerbéviller, la martyre. C’est d’ailleurs le président de l’association, Olivier Béna, qui avait permis il y a plusieurs années d’identifier ces deux derniers car beaucoup pensaient qu’il s’agissait aussi des ruines de Verdun. Alfred Renaudin, témoin authentique de son temps, avait mis en couleurs l’avant et l’après bataille de Verdun offrant ainsi de véritables sources ethnologiques.À cette occasion deux autres tableaux appartenant à des collectionneurs privés ont été présentés par leurs propriétaires : les quais de Verdun et le canal Saint-Airy  en 1913, dont un tableau presque similaire est accroché sur les murs du salon d’honneur de la mairie. Un échange de cadeaux a permis à Olivier Béna de remettre aux édiles le catalogue de l’exposition qui s’était tenue au Château des Lumières à Lunéville dans le courant de l’été dernier et qui avait été consacrée au peintre paysagiste lorrain. Rappelons que Terres d’Argonne (bulletin n° 3, avril 2011) s’était fait l’écho du séjour du peintre en 1903 à Varennes-en-Argonne pour peindre plusieurs tableaux de la localité dont l’un a été exposé au salon de 1904 à Paris. C’est Michel Godard, membre du comité de l’association des Amis d’Alfred Renaudin qui avait concocté cette journée annuelle de retrouvailles. Après un déjeuner à l’abri des pèlerins, les participants se sont rendus à la nécropole nationale de l’Ossuaire de Douaumont, symbole de l’amitié franco-allemande récemment commémorée. Pour terminer la journée, tous ont rejoint le Mémorial de Verdun, fraîchement rénové et inauguré.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 


Poster un commentaire

Conférence Lucien Jacques à Varennes-en-Argonne

Le 26 mai, le  club des seniors de Sainte-Ménehould était en visite à Varennes-en-Argonne. Après avoir été reçus à la mairie par le maire de la commune,  Jean-Marie Lambert, les Ménéhildiens sont partis à la découverte de quelques facettes de l’histoire de Varennes-en-Argonne guidés par Michel Godard, président de l’association « Terres d’Argonne ».

Michel Godard également membre fondateur de l’association « Les amis de Lucien Jacques « , a animé une conférence sur cet artiste aux multiples talents. Poète, peintre, sculpteur, Lucien Jacques, est natif de Varennes-en-Argonne. Sa famille s’installe à Paris dès 1896.  Pendant la guerre 1914 – 1918, brancardier au 161ème régiment d’infanterie, il retrouve les paysages de sa région natale dévastée .  A son retour, il publiera ses poèmes de guerre dont Varennes en 1924 et Vauquois en 1931. Des problèmes de santé le conduiront à s’installer dans le sud de la France. Il est décédé à Nice le 11 avril 1961 et est inhumé à Montjustin (Alpes-de-Haute-Provence).

Varennes - Lucien Jacques

Bois gravé – Varennes – Lucien Jacques

Varennes Lucien Jacques 3 colonnes couleur

Poème – Varennes – Lucien Jacques

 

Conférence Lucien Jacques :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le repas qui a suivi la conférence a  permis aux participants d’échanger sur le déroulement de la matinée.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La journée s’est terminée par une visite du Musée et de ses collections, avant de poser pour la rituelle photo de groupe.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Poster un commentaire

Conférence Bertrand George « Le général Etienne Radet, le singulier gendarme de Napoléon »

Après l’assemblée générale de l’association, présidée par Michel Godard, la traditionnelle conférence a été animée par Bertrand George.

Présentation du conférencier

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Le conférencier, héritier d’une famille qui a toujours cultivé, depuis plus de deux siècles, la mémoire de son illustre ancêtre le général Etienne Radet, a dressé un vibrant appel à la réhabilitation de ce « singulier gendarme de Napoléon », dont la carrière a trop longtemps été réduite par les historiens à la seule arrestation du pape Pie VII en 1809.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Devant une assistance nombreuse et en présence notamment des membres du souvenir français et de la gendarmerie, Bertrand George a retracé la vie d’Etienne Radet

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Présentation de l’exposition qui restera visible  au Musée de Varennes. Cliquez sur l’affiche pour consulter les horaires d’ouverture.

Affiche exposition Général Radet

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Si vos disponibilités ne vous ont pas permis d’assister à cette conférence, procurez-vous la revue n°8 de Terres d’Argonne