terres d'argonne

société historique et culturelle de Varennes-en-Argonne et de ses environs

5ème festival de musique en Terres d’Argonne

Poster un commentaire

Le temps de l’amour … et de l’humour

La magie a opéré samedi et dimanche dans l’église Notre-Dame de Varennes, et la foule des grands jours s’était déplacée pour assister aux deux concerts d’exception organisés par l’association Terres d’Argonne. Le premier était placé sous le signe de l’amour sous toutes ses formes : à l’alto avec Arthur Bedouelle, au saxophone avec Olga Petuhova, au piano avec Miren Adouani, qui ont accompagné Sylvie Bedouelle, mezzo-soprano, laquelle a enchanté le public avec des lieder, des mélodies et des  extraits d’opérettes dans le répertoire de Schumann, Brahms, Mahler, Tchaïkovsky, Bizet, Offenbach, Fauré, Satie, Charles Aznavour et Edith Piaf.

Le programme de dimanche était consacré aux fantaisies humoristiques avec d’abord la Fantaisie de Demersseman (saxophone et piano), l’Andante et le Rondo hongrois de Weber, la « Valse du petit chien » de Chopin (piano), le « Vol du bourdon » de Rimsky-Korsakov (saxophone et piano), ainsi que des petites pièces de Poulenc et de Saint-Saëns chantées par Hélène Connan accompagnée au piano par Miren Adouani.

Puis c’est le « Carnaval des animaux » de Saint-Saëns, une suite de 14 petites pièces se suivant  comme un défilé d’animaux sur des musiques très différentes qui ont déclenché des tonnerres d’applaudissements, et enfin, la troupe du Temps des copains, accompagnée par tous les musiciens, a chanté « Le lion est mort ce soir », chanson populaire africaine dans la version reprise par Henri Salvador, « Il en faut peu pour être heureux », de Terry Gilkyson et « La cigale et la fourmi » de Charles Trenet.

Est Républicain 16072016 - 5ème festival de musique en Terres d'Argonne

Est Républicain 16072016 – 5ème festival de musique en Terres d’Argonne

Les  répétitions

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La masterclass

En prélude à ses concerts, vendredi soir,  après les répétitions avec les artistes, Miren Adouani, enseignante au Conservatoire d’Annecy, avait  donné une masterclass à plusieurs musiciens amateurs qui avaient travaillé en amont des pièces pour piano, comme par exemple le « Nocturne n° 3 » de Chopin ou  « L’isle joyeuse » de Debussy.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les concerts du samedi 9 et dimanche 10 juillet :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s